Multimètres

Les multimètres devraient faire partie de toutes les caisses à outils de chaque travailleur en électricité domestique; de la même façon qu'ils devraient avoir un fer à souder, un pince et des tournevis. Certains instruments de mesure ont un affichage analogique, tandis que d'autres sont numériques, et d'autres plus simples ne disposent que de diodes électroluminescentes. Les plus simples ne mesurent que les volts et les ampères, tandis que les multimètres plus évolués possèdent une large gamme de mesures.

Les multimètres numériques simples sont très bon marché. Au milieu de chaque multimètre il y a un cadran qui permet de choisir la fonction à utiliser parmi la gamme des mesures possibles. Par exemple, la tension du courant alternatif (volts AC), la tension du courant continu (volts DC), l'intensité du courant alternatif (amp AC), la résistance (Ohm ou KiloOhm) et un test de diodes. Ils ont aussi 3 ou 4 prises pour brancher les câbles de mesure. Le câble noir se met toujours dans la prise négative (COM) et le câble rouge se met dans la prise correspondante à la mesure effectuée.

Mesurer la tension (volts)

Places le câble rouge dans la prise volts/ohms/diodes, règles le type de courant (AC/DC) et le point de mesure approprié de la gamme. Par exemple, si tu mesures une prise murale de 230 volts, branches toi sur AC et 750V ou 1000V, places le câble dans la prise, le multimètre te dira le nombre de volts.

Si tu veux mesurer la tension d'une batterie, règles le multimètre sur DC avec un point de mesure à 20V; places le câble rouge sur la borne positive de la batterie et le câble noir sur la borne négative; si tu places les câbles sur les bornes opposées, la mesure sera négative. On peut tester la polarité de la batterie de cette façon. Si tu as un instrument analogique, l'aiguille ira en sens contraire (quand les pôles se touchent)

Tu peux tester une batterie de 1,5V non rechargeable ou de 1,2 rechargeable, au point de mesure 2V ou 2000 mV. Quand la tension est plus basse que 1V, la batterie est vide.

Quand la tension dépasse le point de mesure (par ex. si tu mesures une batterie de 12V au point 2V) le multimètre numérique te montrera simplement "1" sur l'écran. Cependant, l'aiguille des multimètres analogiques pourraient aller tellement loin, jusqu'au maximum, que cela détruirait l'appareil.

Mesurer l'intensité (ampères)

C'est très différent de la mesure de la tension puisque il est nécessaire de créer un circuit électrique qui fasse circuler le courant (p.e. une ampoule allumée, un panneau solaire qui exposé au soleil, un moteur électrique qui fonctionne), et alors il faut ouvrir ce circuit (c'est à dire éteindre l'ampoule, enlever un fusible, déconnecter un câble de la batterie) de façon à y placer le multimètre pour que le courant le traverse entièrement.

Pour réaliser la mesure, relie le câble rouge à la prise 10A et met le cadran sur 10A. Si tu ne connais pas la mesure du courant, commences au point 10A et alors tu peux descendre vers les mA.

Attention ! Il y a une connexion directe entre la prise COM et la prise des ampères, c'est pour cela si tu laisses le câble rouge dans la prise des ampères et alors que tu essayes de mesurer les volts (p.e. pour une batterie ), tu vas provoquer un court-circuit.

Si le multimètre n'a pas de fusible, il risque de griller, de fondre, ou de brûler les câbles de mesure. Les batteries produisent beaucoup de courant pendant le court-circuit. Ce problème n'existe pas si le courant du circuit vient d'un panneau solaire. Puisque le courant issu de ce dernier est faible.

N'oublies pas de remettre le câble rouge sur la prise Volt/Ohm du multimètre après avoir terminé les mesures !

Mesurer les Ohms - mesure de la résistance

Les multimètres mesurent la différence de potentiel à l'entrée et à la sortie d'un circuit, la différence permet de connaître la résistance du circuit mesuré.

Les multimètres utilisent leur propre source de tension pour mesurer la résistance. C'est pour cela, qu'il est important qu'il n'y ait pas d'autres source de tension dans le même circuit, sinon ça peut fausser la mesure et même casser le multimètre. Soit on peut débrancher le circuit ou l'élément de circuit à mesurer, soit il faut débrancher la batterie ou le panneau solaire ou enlever le fusible principal.

Le valeur de 200 Ohms est celle qui est utilisée le plus souvent. Elle s'utilise pour les câbles, les fusibles, les prises, les interrupteurs, les ampoules, les relais, les mégaphones, les moteurs et les fers à souder, etc... Avant chaque mesure, il faut relier les deux câbles de mesures pour avoir la valeur de résistance des câbles. Les multimètres analogiques (à aiguille) possèdent en général, un bouton () qui permet de corriger l'affichage pour tenir compte de la résistance des câbles.

La résistance augmente avec la température (Ceci est vrai pour le métal, mais pas les semi-conducteurs ) Par exemple, la résistance du filament froid d'une ampoule est à peu près 10 fois moindre, quelle celle d'un filament incandescent.

La résistance indiqué sur un mégaphone est celle du courant alternatif, elle s'appelle l'impédance. La résistance donnée par le multimètre est celle qui correspond au courant continu de la batterie. L'impédance est à peu près 30% plus importante que la résistance du courant continu.

Si un interrupteur possède une résistance, il faut le changer.

Vérifier les diodes

Quand le cadran est réglé sur la mesure des diodes (le symbole est -->+), le multimètre affiche «1» sur son écran. Il faut alors relier les câbles de mesure à chaque extrémité de la diode.

Les diodes sont facilement reconnaissables une fois qu'on les a vus. Ce sont des composants de circuits électriques qui ne permettent le passage du courant que dans un seul sens.

Les diodes les plus répandues sont en silicone, lesquelles possèdent une chute de potentiel de 0,5 à 0,8 volts. Les diodes "Schottky" n'ont seulement que des chutes de tension de 0,1 à 0,2 volts, et de ce fait ne chauffent pas autant.

Le courant maximum qui peut circuler dans une diode est donné par les notices des constructeurs. Cependant, il est possible de faire une estimation de ce courant maximum en regardant les dimensions de la diodes et l'épaisseur des câbles.

Le signe de reconnaissance d'une diode est ( -->+ ) . Ce dessin indique la direction vers laquelle s'écoule le courant électrique, du positif au négatif. Pour les petites diodes, c'est marqué avec un trait rouge. Certaines fois, l'anode(+) et la cathode(-) sont repérés avec les lettres A et K

(+) A -->+ K (-)

Le multimètre transmet l'électricité du pôle positif (anode) au pôle négatif (cathode) de la diode. Si le câble rouge est relié à l'anode et le câble noir à la cathode, l'électricité peut circuler, et le multimètre affiche la chute de tension en mV (pour les diodes de silicones 500-800 mV, diodes Schottky 100-200mV)

Quand les câbles sont branchés dans le mauvais sens, le courant ne peut pas passer, car la diode le bloque, et le multimètre affiche "1". Quand il y a une chute de tension dans les 2 sens, ou quand il n'y a aucune chute de tension (le multimètre affiche 0) , dans un sens ou un autre, alors la diode a un court-circuit. Si le multimètre affiche «1» (le courant ne passe pas) dans les 2 sens, la diode est cassée.

Vérifier les transistors

On peut utiliser cette même fonction du multimètre pour trouver la "base" d'un transistor. Et pour connaître son type, NPN ou PNP. Un transistor se comporte comme un interrupteur électronique. Si un courant passe par la base, un grand courant peut passer du collecteur à l'émetteur. Il existe des types positifs et négatifs de transistors. Les symbole pour les transistors sont les suivants :

 

transistor NPN

transistor PNP

Avec le multimètre, dans un transistor NPN, on peut mesurer 2 diodes dont le sens de circulation du courant va en direction opposée à la base, dans un PNP, le sens de circulation de deux diode va en direction de la base.

Si le résultat de la mesure révèles d'autres connexions, le transistor est hors service. Pour savoir ou se trouve le récepteur et le collecteur, on peut se référer au chapitre Tables


Chapitre précédent - Sommaire - Chapitre suivant